CHU de Nantes : des aides-soignants humiliés et payés 28€ par semaine !


«Psychologiquement c’est très dur, on a l’impression d’être exploités»


Nouvelles révélations scandaleuses dans Presse Océan ce samedi, à propos de la gestion des soignants au CHU de Nantes. Des aide-soignants sont recrutés sous le statut de «stagiaire de renfort» : c’est-à-dire qu’ils et elles effectuent la même charge de travail que les autres soignants mais avec un traitement et un salaire de précaire. 28€ par semaine ! Un traitement écœurant qui vise à pallier la pénurie de personnel sans recruter.

Applaudis pendant le confinement, réprimés après le confinement, et humiliés maintenant que la deuxième vague de pandémie arrive : le traitement du personnel soignant est à l’image des politiques menées par les gouvernements français.

Faire un don à Contre Attaque pour financer nos articles en accès libre.