📵 « LOI DE SÉCURITÉ GLOBALE » : CES IMAGES SERONT INTERDITES !

– 45 000€ d’amende, 1 an de prison : pour mieux cacher les violences policières, Macron veut interdire leur diffusion –

S’il y a un phĂ©nomène politique majeur de notre Ă©poque, c’est bien la montĂ©e exponentielle de la rĂ©pression, l’explosion des violences d’Etat. Quartiers, Gilets Jaunes, syndicalistes, soignants, lycĂ©ens, pompiers, fĂŞtards … Qui n’a pas subi de violences policières dans ce pays ? Qui n’a pas Ă©tĂ© traumatisĂ© par la violence des forces de l’ordre ?

L’un des seuls contre-pouvoir face Ă  ces violences, c’est l’image. Filmer, photographier, diffuser ces milliers d’agressions. Des dizaines de milliers d’abus de pouvoir, de brutalitĂ©s, de mutilations, de coups ont Ă©tĂ© documentĂ©s. Face au dĂ©ni d’Etat, face Ă  l’impunitĂ© organisĂ©e, rendre public la rĂ©pression Ă©tait le dernier acte de dĂ©fense encore tolĂ©rĂ©.

Mais mĂŞme ce droit minimal, dĂ©risoire, va ĂŞtre interdit. Le gouvernement veut faire condamner « d’1 an d’emprisonnement et 45000 € amende le fait de diffuser (…) l’image du visage ou tout autre Ă©lĂ©ment d’identification d’un fonctionnaire de police».

Toutes les images que vous voyez ici seraient interdites, et vaudraient Ă  leur auteurs des poursuites. Avec cette loi dite « de sĂ©curitĂ© globale», pas d’affaire Benalla, pas d’affaire Steve, pas d’affaire du Burger King, pas d’images de la rĂ©pression de Gilets Jaunes… La plupart des mĂ©dias indĂ©pendants et des journalistes qui couvrent les manifestations seraient arrĂŞtĂ©s. Pour Macron, « les violences policières n’existent pas ». Il veut donc interdire de les diffuser…

La loi sera votĂ©e dans quelques jours. C’est un vrai basculement, un de plus. Un pas de plus vers l’obscuritĂ© autoritaire.

Analyse complète de la loi : https://nantes-revoltee.com/loi-de-securite-globale…/

Une pĂ©tition contre la loi : https://www.change.org/…/gouvernement-fran%C3%A7ais…