Pour empêcher un hommage à Steve, la police boucle l’île de Nantes


Le quai où le jeune nantais a trouvé la mort fermé pour trois jours


Le quai Wilson et le boulevard des Antilles sont fermés à la circulation depuis vendredi matin par un barrage policier. Le parking du Hangar à bananes est inaccessible. La ligne de bateaux Navibus est suspendue et la ligne de busway interrompue. Des cars de CRS encerclent la fresque en hommage à Steve. La fermeture de ces grands axes entraîne des embouteillages et donne à l’île une allure de ville fantôme.

Bref, la préfecture a bouclé l’île de Nantes pour «éviter les regroupements». C’est-à-dire que pour empêcher préventivement un hommage à un jeune nantais tué par une charge policière, les autorités déploient des dizaines de policiers.


L’endroit exact où Steve a été tué il y a deux ans est donc militarisé. Est-ce qu’on continue à garder la tête dans le sable ou on prend acte qu’une forme contemporaine de fascisme est déjà installée ?


Faire un don à Contre Attaque pour financer nos articles en accès libre.