Vous avez dit laïcité ?

Ces dernières années, les musulmans et musulmanes de France sont systématiquement stigmatisés au nom d’une prétendue «laïcité». Interdictions en tout genre, «polémiques» médiatiques, «loi séparatisme»… Une candidate voilée s’est même vue retirer son investiture par En Marche lors des dernières élections. Il n’y a pas une semaine sans que les chaînes d’informations en continu déclenchent un nouveau torrent de haine contre l’Islam. Toujours au nom de la «laïcité».

Hier, Emmanuel Macron, président de la République, est allé un sanctuaire catholique de Lourdes, célèbre pour un «miracle» religieux : la vierge Marie serait apparue à une jeune croyante. Aucun président, sensés être garant de la neutralité républicaine et de la laïcité, n’était allé dans ce lieu religieux. Le dernier chef d’État à y être allé est le Maréchal Pétain : le Régime de Vichy exaltait une France chrétienne et réactionnaire.

Leur «laïcité» n’existe pas. Ce mot, qui incarnait la liberté religieuse pour toutes et tous, la liberté de croire ou de ne pas croire, le droit à la tolérance pour toutes les croyances, a été vidé de son sens. Ce progrès de gauche est devenu une arme utilisée par la droite et l’extrême droite pour taper les musulmans. Leur «laïcité» est à géométrie variable. Pendant que l’État stigmatise une minorité, il ne cesse d’offrir des passe-droits aux représentants les plus conservateurs de la religion dominante en France. Rien de pire pour attiser les haines.

Faire un don à Contre Attaque pour financer nos articles en accès libre.