Nantes : soignant-es et bibliothécaires contre le Pass Sanitaire

Au CHU de Nantes ce mercredi 15 septembre

«Au Début de la pandémie on nous a fait travailler sans masque, avec des sacs poubelles, on était des héros», explique une soignante devant l’hôpital central de la ville. À présent, avec ses collègues, ils et elles sont fliquées et menacées par leur direction, obligées d’être scannées pour travailler. Insupportable. Un piquet de grève de plusieurs dizaines de professionnels du soin s’est donc réuni devant le CHU ce mercredi, alors que des mises à pied pourraient avoir lieu dès aujourd’hui.

À la Médiathèque

Un préavis de grève d’un mois reconductible est déposé afin de protester contre les contrôles des pass sanitaires du public. «Ce n’est pas notre rôle» expliquent les bibliothécaires. Jusqu’alors, la mairie avait recruté des vigiles, une situation déjà lamentable. À présent, c’est le personnel qui doit organiser le flicage, «et cela doit s’appliquer aux enfants de 12 à 17 ans à partir du 30 septembre». Inacceptable pour le personnel, qui s’est réuni ce mercredi. Un rassemblement en musique.


Ces initiatives restent malheureusement trop isolées. Soutenons les travailleurs et travailleuses en lutte contre le Pass sanitaire et le contrôle numérique de nos vie.


Faire un don à Contre Attaque pour financer nos articles en accès libre.