Lapsus médiatique : la police qualifiée de “pro-Zemmour”

Sacré lapsus médiatique hier soir. Alors que les manifestants contre l’extrême droite se faisaient massivement gazer par les forces de l’ordre autour du meeting d’Eric Zemmour à Nantes, plusieurs médias nationaux titraient «heurts entre pro et anti-Zemmour». Mais les seuls «heurts» qui ont eu lieu à Nantes, c’est la police qui tirait de grandes quantités de grenades sur opposants au fascisme. Les nostalgiques de Pétain étaient, eux, confortablement installés derrière des rangées d’agents.

Selon Cnews ou Le Point, les «pro-Zemmour», c’est donc la police et la gendarmerie. C’est schématique, mais ça a au moins le mérite d’être clair. Zemmour est le candidat des milliardaires, des racistes et de la police.

Faire un don à Contre Attaque pour financer nos articles en accès libre.