Nantes, Paris : État policier, partout, tout le temps


Hier, l’équipe de foot de l’Algérie a gagné la “coupe arabe”. Quelques grappes de supporters se sont réunis dans certaines villes françaises, et ont été réprimés.


À Nantes, quelques dizaines de personnes ont fait un feu d’artifice Place de la petite Hollande. Face à cela, la préfecture a envoyé des dizaines et des dizaines de forces de l’ordre qui ont tiré un grand nombre de grenades lacrymogènes à proximité du CHU. Les transports en commun ont été bloqués une partie de la soirée. Des mesures délirantes et disproportionnées.

À Paris, les CRS ont chargé et matraqué sur les Champs-Élysées. Des drapeaux algériens ont été arrachés par la police.

En France, l’Etat policier est partout, tout le temps. Toute liesse, collective, toute joie sur l’espace public est réprimée. Et en particulier quand il s’agit de personnes d’origine étrangère.


Images : Nicolas Mollé, Rafou, Amar Toualit

Faire un don à Contre Attaque pour financer nos articles en accès libre.