ÉDUCATION NATIONALE : SQUID GAME


Blanquer met en danger le personnels et les élèves


➡️ Le «protocole sanitaire» dans les écoles, collèges et lycées n’a été dévoilé que quelques heures avant la rentrée, dimanche soir dernier, dans un journal payant. Le ministre de l’éducation n’a tout simplement rien prévu. Il faut dire que son gouvernement était plus occupé à «emmerder» les non-vacciné-es, en imposant une loi hautement liberticide.

➡️ Résultat ? En cette rentrée 2022, aucun moyen pour mieux ventiler les classes, les élèves font parfois cours en manteau dans des salles glaciales, car les professeurs doivent ouvrir les fenêtres. Aucun moyen pour des capteurs CO2. Aucun moyen pour donner des masques FFP2 aux enseignant-es. Aucun moyen pour acquérir des purificateurs d’air à filtre. Blanquer est méprisant, incompétent et dangereux.

➡️ Trois jours plus tard ? 47 453 cas confirmés déclarés d’élèves et 5 631 cas confirmés déclarés de personnels sur 4 jours. Plus de 10 000 classes fermées, en raison d’élèves ou enseignant-es positif-ves. Des dizaines de milliers de personnes cas contact. Plus aucune classe n’est complète sur le territoire, la seule continuité pédagogique mise en place n’est pas le fait de l’Éducation Nationale, mais de la bonne volonté des profs qui se tapent un double travail.

➡️ Voilà la politique du gouvernement : saccager les libertés tout en mettant en danger son propre personnel. Le pouvoir en place se moque bien de la pandémie et de la protection de la santé de la population. Ses mesures liberticides n’ont rien de sanitaires. Le message dans l’éducation comme ailleurs, c’est : «débrouillez vous, on vous emmerde».

➡️ Depuis décembre dernier de nombreuses écoles sont mobilisées à Saint-Herblain, mais aussi à Nantes. Le mouvement s’amplifie face au mépris et à la gestion calamiteuse de la pandémie, le 13 janvier sera une journée de grève importante pour le monde de l’éducation, avec une AG à 9h30 Cours Saint André à Nantes suivie d’une manifestation.

➡️ Le samedi 15 janvier les parents d’élèves se joindront au mouvement, rendez-vous est donné à 10h30 au miroir d’eau, avec les enseignant-es mobilisé-es.