Soyons les cœurs brûlants de notre époque


«Notre monde n’a pas besoin d’âmes tièdes. Il a besoin de cœurs brûlants»
Albert Camus, Combat, éditorial du 26 décembre 1944.


Dans le monde des idées ou dans la rue, ce ne sont jamais les indifférents qui changent l’ordre des choses, ce sont les révoltés. Les médias autonomes contribuent à sortir de la tiédeur réconfortante, de l’indifférence majoritaire, de l’impuissance face au pire.


C’est pour cela qu’ils dérangent. Soyons les cœurs brûlants de notre époque.


Faire un don à Contre Attaque pour financer nos articles en accès libre.