Droit au logement à géométrie variable


Alors que le gouvernement Macron et sa police mènent une guerre totale aux précaires et aux sans-papiers depuis 5 ans dans la continuité de leurs prédécesseurs.


Que les pouvoirs publics expulsent manu militari toutes les tentatives d’occupations populaires pour mettre à l’abri les sans toit, Emmanuelle Wargon, ministre déléguée aux logements nous apprend qu’il est tout à fait possible pour les services de l’État de mobiliser et de réquisitionner des milliers de logements vacants en un temps record pour les réfugié-es de la crise ukrainienne.


Ce traitement différencié est insupportable. Le tri raciste des autorités entre “bons” et “mauvais” migrants doit cesser. Droit au logement pour tout-es sans exception !


Faire un don à Contre Attaque pour financer nos articles en accès libre.