Montpellier : un policier retraité agresse des lycéennes voilées

Capture d'écran de la vidéo montrant le policier retraité agresser deux jeunes musulmanes à Montpellier.

La vidéo a fait le buzz cette semaine. On y voit un homme d’une cinquantaine d’années, vêtu de rouge, agresser deux jeunes femmes musulmanes dans un parc. On entend notamment l’agresseur dire : «c’est vraiment la religion la plus con du monde», en molestant les deux femmes qui crient de panique. L’individu arrache le téléphone de l’une d’elle, et le jette au loin. Les victimes sont mineures. Le soir, accompagnées de leurs parents, elles déposent plainte contre X au commissariat central, expliquant que l’agresseur a proféré des menaces liées au port du voile.

L’incident a démarré parce que le chien de l’agresseur aboyait sur les deux jeunes femmes, qui ont demandé au propriétaire de l’éloigner. Face au refus, l’une des sœurs utilise son téléphone portable pour filmer la scène. L’agresseur se déchaîne alors, se précipite sur elle pour lui arracher son voile, le téléphone des mains et le jeter à terre.

On apprend désormais que l’agresseur de ces deux sœurs est un retraité de la police nationale. Voyant la vidéo tourner massivement sur les réseaux sociaux, et tellement confiant sur son impunité, il s’est présenté de lui même, mercredi midi à l’hôtel de police de Montpellier. Non pas pour reconnaître ses torts, mais pour déposer plainte contre les victimes pour atteinte aux droits à l’image ! Une plainte ayant été déposée la veille, il a été interpellé. Il sera jugé ultérieurement.

Selon la presse, ce policier à la retraite est «défavorablement connu du gardien, des locataires et du syndic de sa résidence pour ses comportements qualifiés de virulents et pour être procédurier». Une façon polie de qualifier un stéréotype du voisin facho qui surveille tout le monde.

Cette triste affaire n’est pas une exception dans ce pays rongé par le racisme. Elle est un condensé de l’ambiance actuelle : policier islamophobe qui s’attaque à des adolescentes, second tour d’extrême droite, impunité et passage à l’acte décomplexé. Quelque soit le résultat des élections, cette situation ne disparaîtra pas d’elle même. L’autodéfense, la reconquête médiatique, la mobilisation de rue peuvent faire reculer les racistes.


Source : https://actu.fr/occitanie/montpellier_34172/montpellier-l-agresseur-des-lyceennes-voilees-est-un-retraite-de-la-police-nationale_50240149.html

Faire un don à Contre Attaque pour financer nos articles en accès libre.