Ni oubli, ni pardon


Nantes, ce mardi 21 juin au soir.


Au cœur d’une ville totalitaire, quadrillée et cadenassée par la police, une banderole géante est apparue place du Commerce, sur le bâtiment de la FNAC.

Par ailleurs, des centaines de policiers contrôlent, nassent, arrêtent tous ceux qui ne leur reviennent pas. Les rues sont truffées de mouchards, d’indics et d’agents en civil. Des gendarmes paradent avec des fusils d’assaut.

4 personnes ont été arrêtées pour avoir déployé une banderole contre les violences d’Etat à Bouffay, plusieurs autres tabassées à coups de matraque. Ce n’est pas dans la Russie de Poutine, mais à Nantes en 2022.

Ni oubli, ni pardon.

Informations à suivre.

Faire un don à Contre Attaque pour financer nos articles en accès libre.