VERS UNE PROLONGATION DURABLE DU PASS ?

Le Parlement européen a voté il y a deux jours la prolongation du Pass Sanitaire européen pour une année de plus, jusqu’au 30 juin 2023, avec 453 voix pour, 119 contre et 19 abstentions. La grande majorité de la gauche européenne a voté pour le contrôle numérique, y compris deux élues Insoumises qui ont plaidé «l’erreur technique». Il y a quelques mois l’Union Européenne avait lancé une grande «consultation publique» pour savoir si le certificat Covid européen devait être suspendu ou non. Près de 400 000 avis avaient été rendus, dont une écrasante majorité s’opposaient à la prolongation.

Faire un don à Contre Attaque pour financer nos articles en accès libre.

Et en France ? Le gouvernement prépare un projet de loi pour prolonger le Pass Vaccinal jusqu’à l’an prochain. Le texte a été envoyé au Conseil d’État par la Ministre de la Santé. Ce sera probablement le premier texte examiné par la nouvelle Assemblée Nationale et par le Sénat. Le texte, très court, composé de seulement trois articles, veut prolonger la possibilité d’activer le Pass jusqu’au 31 mars 2023 et la collecte des données de santé dans le fichier SI-Dep.

Les régimes hybrides de notre époque s’accoutument vite aux mesures liberticides «d’exception». Que cette prolongation soit adoptée ou non à l’Assemblée française, un test grandeur nature a déjà réussi : instaurer un contrôle technopolicier général de la population. Il ne fait aucun doute que de telles mesures seront brandies de nouveaux aux prochaines «crises» – sanitaires, écologiques ou politiques – qui ne manqueront pas de survenir.


Une source : https://atlantico.fr/article/decryptage/exclusif-le-gouvernement-projette-la-prolongation-du-pass-vaccinal-mais-avec-quelle-majorite-sante-covid-19-pandemie-brigitte-bourguignon-emmanuel-macron-vaccination-francais-projet-de-loi-roger-verniere