🗨️ L’opacitĂ© d’un système d’oppression Ă©conomique


«Si la population comprenait le système bancaire, je crois qu’il y aurait une rĂ©volution avant demain matin»


L’auteur de cette phrase n’est pas un anticapitaliste mais le patron amĂ©ricain Henry Ford, celui qui a crĂ©e un empire automobile, organisĂ© le travail en tâches sĂ©parĂ©es et cadencĂ©es dans les usines pour augmenter la productivitĂ©. Une figure illustre du capitalisme mondial, ultra-rĂ©actionnaire et qui avait aussi soutenu le rĂ©gime nazi. Cette citation date de près d’un siècle, mais elle reste toujours aussi vraie.

➡️ Savez-vous qu’Ă  chaque crise, qu’il s’agisse de celle des subprimes ou du Covid, ce sont les États, c’est-Ă -dire l’argent public, qui renflouent les banques et les grandes entreprises privĂ©es ? Quand le secteur privĂ© est en difficultĂ©, il appelle l’État au secours, le reste du temps, il cherche Ă  faire le maximum de profit sur le dos de l’intĂ©rĂŞt commun. Pour faire simple, cela s’appelle nationaliser les pertes et privatiser les profits. Gagnant Ă  tous les coups pour le capitalisme.

➡️ Savez-vous que pendant le Covid, les grandes entreprises ont pu emprunter aux Banques Centrales de l’argent Ă  taux nĂ©gatif ? Cela veut dire que l’emprunteur rembourse moins que ce qu’il a empruntĂ© ! Le milliardaire Bernard Arnault s’Ă©tonnait mĂŞme lors d’une confĂ©rence Ă  l’Ă©cole polytechnique sur cet «argent qui se dĂ©verse de manière incroyable, donnĂ© par les banques centrales. Nous, le groupe LVMH, on emprunte Ă  des taux nĂ©gatifs. C’est la première fois dans les affaires qu’on nous dit ”monsieur on va vous prĂŞter de l’argent et en plus on va vous payer. C’est formidable’.» Ă€ l’inverse, les particuliers ne peuvent plus emprunter ces derniers mois, car les intĂ©rĂŞts explosent depuis la guerre en Ukraine. Et pour les personnes Ă  dĂ©couvert les banques prĂ©lèvent des sommes astronomiques pour les “frais bancaires”.

➡️ Savez-vous que l’État français emprunte ces derniers mois Ă  des taux «indexĂ©s sur l’inflation» ? Plus les prix augmentent, plus la charge de la dette publique augmente. Les dirigeants français organisent la banqueroute de l’État. Les centaines de millions empruntĂ©s peuvent ĂŞtre remboursĂ©s jusqu’à 143% de leur valeur en fonction de l’inflation. Ă€ votre avis, qui va payer la diffĂ©rence durant les 10 prochaines annĂ©es ? On expliquait tout ça il y a quelques jours ici.

➡️ Savez-vous que les capitalistes spĂ©culent sur l’eau, le blĂ©, et mĂŞme la pollution, en achetant et vendant des permis d’Ă©mettre des gaz Ă  effet de serre sur les marchĂ©s financiers ? Ce marchĂ© des quotas permet aux multinationales de s’enrichir sur la destruction du climat !

➡️ Savez-vous que la France augmente le prix de l’Ă©lectricitĂ© pour faire plaisir aux entreprises privĂ©es concurrentes d’EDF ? Une structure nommĂ© ARENH – Accès RĂ©gulĂ© Ă  l’ÉlectricitĂ© NuclĂ©aire Historique – permet aux fournisseurs privĂ©s de s’approvisionner en Ă©lectricitĂ© auprès d’EDF dans des conditions fixĂ©es par les pouvoirs publics. Et pour permettre Ă  la «concurrence» de s’exercer, l’ARENH relève les barèmes de prix, car ils seraient trop favorables Ă  EDF ! Ce transfert d’investissements publics pour les profits du privĂ© est expliquĂ© ici.

La main invisible du marchĂ©, c’est le vol et le chaos. Nous subissons un braquage en bande organisĂ©e.

Financez Contre Attaque

Tous nos articles sont en accès libre. Pour que Contre Attaque perdure et continue d’exister, votre soutien est vital. Vous pouvez nous faire un don en cliquant sur les homards