Audenarde : deux véhicules blindés de la filiale belge d’une industrie israélienne d’armement incendiés


Un sabotage anti-guerre contre le régime colonial israélien en Belgique ?


L’incendie s’est déclaré dans la matinée de dimanche à Audenarde en Belgique. C’est sur un des parkings de la société OIP, filiale d’une multinationale de l’armement israélienne, Elbit System, que le feu a débuté. Plusieurs véhicules ont été pris pour cible à l’aide de cocktails Molotov. Si les flammes ont rapidement été circonscrites par les pompiers arrivés sur place, au moins deux blindés de l’armée belge ont totalement été détruits. Il s’agit de Piranha III achetés par la Belgique en 2006 au constructeur suisse Mowag. Le prix d’un de ces engins est estimé 1,5 million d’euros.

OIP – Optique et Instruments de Précision – a été fondé en 1919 à Gand. L’entreprise est spécialisée dans la production d’objectifs et de lentilles à visée militaire, notamment dans les systèmes de contrôle de tir et des lunettes de vision nocturne.

En 2003, OIP est racheté par l’industrie d’armement israélienne Elbit Systems. La société fournit des drones et des munitions de phosphore blanc à l’État israélien qui les utilise sur la population palestinienne, notamment à Gaza. La firme fabrique également des armes à sous-munitions et les vend à l’armée israélienne au mépris de tous les traités internationaux. Ces armes se présentent «dans un conteneur, rempli de mini-bombes explosives, appelées “sous-munitions”. Le conteneur peut être un obus, une roquette ou un missile. En s’ouvrant en vol, il libère un tapis de bombes sans précision sur de larges surfaces.» Elles ont été interdites en 2010 lors de la convention d’Oslo. Ces dernières années, des munitions de ce genre ont été tirées sur les populations au Yémen, en Syrie et en Libye ou encore en Ukraine. Des atrocités, de véritables crimes de guerre.

Sur les murs d’OIP à Audenarde, on pouvait lire une inscription en anglais . “Shut Elbit Down”, littéralement “Fermer Elbit” en français. Pour Elbit, les ventes à l’armée israélienne représentent un cinquième des ces rentrées d’argent. Un sabotage anti-militariste contre le marchand de mort en solidarité avec le peuple palestinien ?


Une source : https://www.lalibre.be/regions/flandre/2022/08/29/une-enquete-ouverte-apres-lincendie-de-deux-vehicules-blindes-de-larmee-a-audenarde-PVUJ2B2KVJDSTAV6OM4OFNHHSE/

Faire un don à Contre Attaque pour financer nos articles en accès libre.