🇧🇪 Audenarde : deux vĂ©hicules blindĂ©s de la filiale belge d’une industrie israĂ©lienne d’armement incendiĂ©s


Un sabotage anti-guerre contre le régime colonial israélien en Belgique ?


➡️ L’incendie s’est dĂ©clarĂ© dans la matinĂ©e de dimanche Ă  Audenarde en Belgique. C’est sur un des parkings de la sociĂ©tĂ© OIP, filiale d’une multinationale de l’armement israĂ©lienne, Elbit System, que le feu a dĂ©butĂ©. Plusieurs vĂ©hicules ont Ă©tĂ© pris pour cible Ă  l’aide de cocktails Molotov. Si les flammes ont rapidement Ă©tĂ© circonscrites par les pompiers arrivĂ©s sur place, au moins deux blindĂ©s de l’armĂ©e belge ont totalement Ă©tĂ© dĂ©truits. Il s’agit de Piranha III achetĂ©s par la Belgique en 2006 au constructeur suisse Mowag. Le prix d’un de ces engins est estimĂ© 1,5 million d’euros.

➡️ OIP – Optique et Instruments de PrĂ©cision – a Ă©tĂ© fondĂ© en 1919 Ă  Gand. L’entreprise est spĂ©cialisĂ©e dans la production d’objectifs et de lentilles Ă  visĂ©e militaire, notamment dans les systèmes de contrĂ´le de tir et des lunettes de vision nocturne.

➡️ En 2003, OIP est rachetĂ© par l’industrie d’armement israĂ©lienne Elbit Systems. La sociĂ©tĂ© fournit des drones et des munitions de phosphore blanc Ă  l’État israĂ©lien qui les utilise sur la population palestinienne, notamment Ă  Gaza. La firme fabrique Ă©galement des armes Ă  sous-munitions et les vend Ă  l’armĂ©e israĂ©lienne au mĂ©pris de tous les traitĂ©s internationaux. Ces armes se prĂ©sentent «dans un conteneur, rempli de mini-bombes explosives, appelĂ©es “sous-munitions”. Le conteneur peut ĂŞtre un obus, une roquette ou un missile. En s’ouvrant en vol, il libère un tapis de bombes sans prĂ©cision sur de larges surfaces.» Elles ont Ă©tĂ© interdites en 2010 lors de la convention d’Oslo. Ces dernières annĂ©es, des munitions de ce genre ont Ă©tĂ© tirĂ©es sur les populations au YĂ©men, en Syrie et en Libye ou encore en Ukraine. Des atrocitĂ©s, de vĂ©ritables crimes de guerre.

➡️ Sur les murs d’OIP Ă  Audenarde, on pouvait lire une inscription en anglais . “Shut Elbit Down”, littĂ©ralement “Fermer Elbit” en français. Pour Elbit, les ventes Ă  l’armĂ©e israĂ©lienne reprĂ©sentent un cinquième des ces rentrĂ©es d’argent. Un sabotage anti-militariste contre le marchand de mort en solidaritĂ© avec le peuple palestinien ?


Une source : https://www.lalibre.be/regions/flandre/2022/08/29/une-enquete-ouverte-apres-lincendie-de-deux-vehicules-blindes-de-larmee-a-audenarde-PVUJ2B2KVJDSTAV6OM4OFNHHSE/