? Twitter : comment faire perdre des milliards à un géant pharmaceutique avec 8$


Fable contemporaine du capitalisme finissant


➡️ Eli Lilly and Company est un groupe pharmaceutique des USA, le dixième plus important au monde en terme de chiffre d’affaire. La firme commercialise par exemple le Prozac, un anti-dépresseur très répandu, des produits anti-cancer ou des médicaments cardiaques. Elil Lilly and Company a fait l’objet de plusieurs scandales judiciaires pour corruption, discrimination ou promotion abusive de certains médicaments ces dernières années. Eli Lilly and Company est surtout connu pour avoir commercialisé la première préparation d’insuline dès les années 1920, ce qui a fait sa fortune.

➡️ L’insuline est une hormone essentielle pour le métabolisme, qui permet de réguler le taux de glucose dans le sang. Elle est produite naturellement par le pancréas, mais plus difficilement chez les personnes atteintes de diabète. Les diabétiques ont besoin d’insuline pour survivre. Il y a plus de 500 millions de diabétiques dans le monde et le «marché» ne cesse d’augmenter sur fond d’explosion de la malbouffe et des maladies qui y sont liées. Eli Lilly and Compagny se goinfre de milliards de dollars sur le marché de l’insuline.

➡️ Elon Musk est un multimilliardaire libertarien qui vient de racheter la plate-forme Twitter. En quelques jours, il a licencié la moitié des employés du réseau du jour au lendemain, et décidé de gérer Twitter selon sa vision du monde : en dérégulant tout. Jusqu’ici, il fallait avoir un badge bleu pour prouver la «certification» d’un compte : pour un grand média, une personnalité politique, un journaliste ou une entreprise. Ce badge devait être garant de la crédibilité du compte Twitter. Avec Elon Musk, n’importe qui peut acheter pour 8$ ce badge bleu et se faire passer pour une firme officielle, un compte reconnu et fiable.

➡️ Une personne a donc acheté une certification Twitter pour 8$, s’est faite passer pour le groupe pharmaceutique Eli Lilly and Co, et a posté ce simple message : «L’insuline est désormais gratuite», le 11 novembre. La valeur en bourse de l’entreprise s’est effondrée de 16 milliards de dollars en quelques heures.

➡️ Malgré un démenti officiel, le cours de l’action ne remonte pas. D’autres faux comptes «certifiés» évoquent des prix dérisoires et des informations contradictoires. Plus important, cette opération a mis en lumière le scandale absolu que constitue le prix démesuré de l’insuline et la spéculation sur le soin.

➡️ Derrière cette mésaventure plaisante subie par un géant pharmaceutique qui spécule sur les maladies et la souffrance de la population, un aperçu du capitalisme moderne. Privatisation de médicaments vitaux, fake news, réseaux sociaux incontrôlables, affolements boursiers et confusion générale. Avec cette fable, c’est un nouveau symptôme de l’effondrement en cours.

Financez Contre Attaque
Tous nos articles sont en accès libre. Pour que Contre Attaque perdure et continue d'exister, votre soutien est vital. 
Faire un don