Marseille : le consulat italien visé en solidarité avec Alfredo Cospito


Le consulat italien de Marseille a été tagué la nuit dernière, en solidarité avec Alfredo Cospito, prisonnier anarchiste maintenu dans des conditions d’isolement inhumaines par le gouvernement d’extrême droite transalpin. Voici le communiqué que nous avons reçu :


«Aujourd’hui, vendredi 24 février 2023, Alfredo Cospito, prisonnier anarchiste, arrive à son 128ème jour de grève de la faim. Commencée le 20 octobre 2022 pour demander sa sortie du régime de détention 41 bis, notre compagnon passera aujourd’hui devant la cour de cassation italienne, qui décidera de la validité de ce régime pour Alfredo.

Dans la nuit, nous nous sommes rendus devant le consulat d’Italie, dans le centre-ville de Marseille (France), nous avons tagué la façade en y inscrivant «Contro il 41 bis, liberta per tutte & tutti, liberté pour Cospito».

Au cours de ces longs mois de grève de la faim, de nombreuses actions de solidarités du mouvement anarchiste international ont eu lieu, partout autour du monde : barricades au Chili, attaque à l’explosif en Bolivie, manifestations offensives en Italie, grève de la faim solidaires d’autres prisonniers en Grèce ou en France, sabotage en Allemagne, attaques d’entreprises collaborant avec le système carcéral…

Dans un contexte où les crises s’accentuent toujours plus, la répression de l’État cherche partout à terroriser les volontés de révoltes. En s’abattant sur des individu-es, en les isolant du reste du mouvement révolutionnaire, l’État tente de répandre la terreur, d’instaurer la paralysie. La peur doit maintenant changer de camp. Si Alfredo venait à mourir des suites de sa lutte contre le régime 41 bis nous ne laisserons pas cela impunie. Nous ferons regretter aux responsables leurs décisions, nous leurs ferons payer le prix de leur cruauté.

Ce régime visant à rendre invisible et muet celles et ceux qui le subissent, nous laissons pour conclure la parole à Alfredo :

«Je ne l’accepterai pas et je ne me rendrai pas ; je continuerai ma grève de la faim pour l’abolition du 41bis et de la perpétuité incompressible jusqu’à mon dernier souffle, afin de faire connaître au monde ces deux abominations répressives de ce pays. Nous sommes 750 dans ce régime et c’est aussi pour cela que je me bats. Avec à mes côtés mes frères et sœurs anarchistes et révolutionnaires. Je suis habitué à la censure et aux écrans de fumée des médias, dont le seul but est de monstrifier tout opposant radical et révolutionnaire.

Abolition du régime 41 bis.
Abolition de la perpétuité incompressible.
Solidarité avec tous les prisonniers anarchistes, communistes et révolutionnaires du monde entier.
Toujours pour l’anarchie.»
(déclaration du 5 décembre dernier)

Des compañeras»


Pour connaître les nouvelles du mouvement contre le régime 41 bis : https://luttercontrele41bis.noblogs.org

Faire un don à Contre Attaque pour financer nos articles en accès libre.