Victoire des luttes étudiantes en Grèce


Un peu de lumière dans l’obscurité politique ambiante


Le mouvement étudiant grec vient de remporter une importante victoire. En juin 2022, le gouvernement de droite mettait en place une «police universitaire» : des centaines d’agents recrutés pour créer des «groupes de protection des universités» déployés au sein des campus. Une tentative de fliquer et de mettre au pas les facs du pays, qui sont des bastions de contestation, régulièrement secouées par des mobilisations. Les étudiant-es dénonçaient une «armée d’occupation».

Depuis l’annonce de la création de cette police spécialisée, des manifestations, des émeutes et des actions se sont multipliées à initiative du mouvement étudiant. Et c’est une victoire. Le ministre de la «Protection des Citoyens» Notis Mitarakis, du parti de droite Nouvelle Démocratie, vient d’annoncer «une refonte radicale» de cette unité de police. En clair, la police des campus est dissoute.

«[La force] n’entrera pas dans les universités pour jouer le rôle d’un portier» a déclaré le ministre. Le parti d’opposition SIRIZA commente cette suppression : «il ne reste plus qu’une dépense de 30 millions d’euros pour un fiasco, alors que dans le même temps, le Service national d’ambulance fait face à de graves pénuries».

Que vont devenir les agents ? Ils seront absorbés par la police grecque régulière.

En parallèle, le gouvernement a annoncé la création d’une unité de police montée à Athènes et de nouvelles embauches pour la police aux frontières. Ainsi, la répression sort des campus mais continue de se déployer ailleurs.

Il n’en reste pas moins que le gouvernement recule face à la mobilisation. Ce succès d’une lutte étudiante prouve, s’il le fallait encore, que seul le rapport de force permet d’arracher des avancées, ou au moins d’empêcher les reculs.

En France aussi, le gouvernement fait de nouveau rentrer la police sur les campus, ce qui était impensable jusque récemment, et installe des portiques, des caméras et des vigiles pour contrôler les étudiants.


Une source : https://greekcitytimes.com/2023/07/13/university-police-abolished-greece/


Images : Teacher Dude @neolaiaKA

Faire un don à Contre Attaque pour financer nos articles en accès libre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *