Darmanin va-t-il dissoudre Darmanin ?

Été 2014. Suite à des tirs de roquettes vers Israël, l’armée Israélienne bombarde massivement Gaza avant d’y lancer une opération militaire terrestre. Comme toujours, la guerre est totalement asymétrique, avec des commandos peu équipés d’un côté et l’une des armées les plus puissantes du monde, appuyée par les USA, de l’autre. Comme toujours, l’armée israélienne tue des civils sans distinction. Comme toujours, la riposte est infiniment plus violente que l’attaque initiale. 66 morts israéliens, 2310 palestiniens. 40 fois plus.

Darmanin tweete alors : «Gaza : tout en condamnant les tirs de roquettes du Hamas, nous aurions dû être “gaulliste” et protéger les populations Palestiniennes». Darmanin s’inscrit alors dans la continuité de Chirac et De Gaulle à propos du Proche-Orient : appel à la paix et protection des civils. Rien de bien original. Son message est une légère critique de la passivité du gouvernement français de l’époque, celui de Hollande, à l’égard d’Israël.

Neuf ans plus tard, le même Darmanin, aujourd’hui Ministre de l’Intérieur, menace de dissolution quiconque prononcerait ces mêmes paroles. La France Insoumise, qui a simplement demandé un processus de paix, rappelé le contexte en Palestine et demandé l’application du droit international, est qualifiée de «complice du terrorisme» matin midi et soir par la totalité de la classe politique et médiatique. C’est une véritable inquisition : ne pas soutenir les bombardements israéliens est devenu interdit.

Pourtant, la position des insoumis n’a rien de particulièrement anti-colonialiste. C’est la position constante de la France depuis des décennies, y compris celle de Darmanin en 2014.

Dans le délire actuel, le seul fait de brandir un drapeau palestinien est sanctionné, toute expression de solidarité avec Gaza est interdite, chaque parole nuancée vaut déjà des accusations «d’islamisme» et des menaces… de la part du Ministre de l’Intérieur.


On peut donc se poser la question : le Darmanin de 2023 aurait-il dissout le Darmanin de 2014 ?


Faire un don à Contre Attaque pour financer nos articles en accès libre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *