Israël : Netanyahou réprime une manifestation d’opposition

Samedi 24 février au soir à Tel Aviv, la contestation a franchi un cap. Des milliers de personnes ont de nouveau manifesté pour réclamer la démission du Premier Ministre d’extrême droite Netanyahou, exiger de vraies négociations pour les otages israéliens ainsi qu’un cessez-le-feu à Gaza.

En réponse, les autorités n’ont pas hésité à tirer au canon à eau sur le cortège, comprenant des familles d’otages, et à charger avec la police montée ou encore à embarquer des manifestants pacifistes.

Le gouvernement fasciste israélien est de plus en plus isolé et contesté, ce qui le rend peut être encore plus dangereux. Netanyahou n’a pas d’autre issue que de poursuivre et amplifier la guerre pour se maintenir au pouvoir et faire taire son opposition, quitte a semer la guerre dans tout le Moyen-Orient. L’arrêter est donc impératif.

Au pouvoir en Israël se trouvent des criminels de guerre génocidaires, qui en plus de massacrer les palestiniens n’hésitent pas à réprimer leur propre population. Les médias dominants, totalement inféodés à l’extrême droite sioniste, montreront-ils ces images de Tel Aviv ?

Financez Contre Attaque
Tous nos articles sont en accès libre. Pour que Contre Attaque perdure et continue d'exister, votre soutien est vital. 
Faire un don

Une réflexion au sujet de « Israël : Netanyahou réprime une manifestation d’opposition »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *