«Envoyer des mecs à Odessa»


Macron n’a jamais fait le service militaire mais il aime la guerre. Il adore ça, il en rêve, il en parle, il déclare «nous sommes en guerre» à un virus, il veut mettre les élèves en uniformes et les faire encadrer par des militaires, il se déguise en soldat, il choisit de défiler dans un véhicule de l’armée le jour de son élection… Macron fait même la guerre, à coups de grenades et de balles en caoutchouc, à sa propre population.


Macron salue le peuple à qui il fera la guerre, le jour de son accession au pouvoir, dans une Jeep de l'armée

Macron aime tellement la guerre qu’il a envie de nous y envoyer, et même de la provoquer. Après ses propos hallucinants sur «l’envoi de troupes en Ukraine», une idée que même l’Ukraine n’avait pas formulée, qui est rejetée par tous les pays alliés de l’Ukraine et qui a valu à la France une nouvelle honte internationale, Macron semble jouir de son petit pouvoir d’envoyer des soldats au front.

Le Monde révèle qu’il a déclaré, un verre de whisky à la main, le soir du 21 février à ses invités : «De toute façon, dans l’année qui vient, je vais devoir envoyer des mecs à Odessa», la grande ville portuaire ukrainienne, face à la Crimée. Une énième phrase qui démontre son sentiment de toute puissance et de mépris de la vie humaine, puisque même l’état-major de l’armée française n’avait pas été prévenu de tels projets.

En même temps, une bonne guerre bien sanglante lui permettrait de durcir encore davantage son pouvoir, de décréter l’état d’urgence, d’interdire les manifestations et de liquider pour de bon ses oppositions.


Macron est un petit garçon qui joue avec un briquet sur un tas d’explosif. Puisqu’il tient absolument à aller combattre, qu’il y aille. S’il faut donner son sang, qu’il aille donner le sien.


Financez Contre Attaque
Tous nos articles sont en accès libre. Pour que Contre Attaque perdure et continue d'exister, votre soutien est vital. 
Faire un don

3 réflexions au sujet de « «Envoyer des mecs à Odessa» »

  1. Macron c’est la trempe des grands bourgeois cossus, qui comme ses amis tyrans sanguinaires, milliardaires et dictateur assassins, se plaît d’être un véritable fouteur de merde. Du côté du Dawa Hitler et Mussolini n’ont pas fait dans la dentelle et sont peut être les figures historique de son fantasme militaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *