La Courneuve : feu d’artifice pour Wanys, tué par la police


Dans la nuit du mercredi 13 au jeudi 14 mars, la police a tué Wanys, 18 ans, à Aubervilliers. Ce jeune homme qui circulait à scooter est mort après avoir été percuté par un véhicule des forces de l’ordre.


La police a d’abord prétendu qu’elle n’avait «pas pu éviter» le jeune homme, qu’elle accuse d’avoir fait un «refus d’obtempérer». Mais la vidéosurveillance prouve que Wanys roulait à vitesse modérée, et a été volontairement heurté, de face, par une voiture banalisée ayant fait une embardée sur la voie où roulait le scooter pour le renverser.

D’autres images montrent que le passager du scooter, gravement blessé, a été brutalement traîné au sol par les policiers puis arrêté, ce qui va à l’encontre de toutes les règles de base d’assistance à personne en danger.

Dimanche 17 mars à la Courneuve, la ville d’où était originaire Wanys, le commissariat et les forces de l’ordre ont été pris d’assaut avec des feux d’artifice et des cocktails Molotov.

Depuis l’onde de révolte qui a embrasé la France après la mort de Nahel, l’été dernier, rien n’a changé, et tout empire. Racisme, violences policières, mépris, difficultés sociales : sans justice, la paix ne peut exister.

Financez Contre Attaque
Tous nos articles sont en accès libre. Pour que Contre Attaque perdure et continue d'exister, votre soutien est vital. 
Faire un don

Une réflexion au sujet de « La Courneuve : feu d’artifice pour Wanys, tué par la police »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *