L’extrême droite élue par les médias


Quoi que vous entendiez sur les résultats électoraux de ce soir, pensez à cette étude.


Tagaday, la première plateforme de veille médias, a réalisé un classement de 21 candidats aux Européennes en fonction de leur médiatisation à partir d’un échantillon de 3000 publications de presse écrite, imprimée et en ligne, ainsi que 5 400 programmes différents sur 410 chaînes et stations TV ou radio. Une étude complète.

Sans surprise, et de très loin, c’est l’extrême droite de Bardella qui est la plus «exposée», avec 17.309 mentions. Un endoctrinement massif, implacable.

Puis c’est Raphaël Glucksmann, le nouveau Macron, avec 11.832 mentions, devant un trio constitué de François-Xavier Bellamy (Les Républicains), Valérie Hayer (Majorité présidentielle) et Marion Maréchal (Reconquête), au-dessus de 5.700 mentions.

La candidate LFI, Manon Aubry, arrive en cinquième position. Et lorsqu’on parle de «mentions» dans les médias, cela comprend aussi les évocations négatives. En l’occurrence, depuis 8 mois, les médias n’ont évoqué la France Insoumise que pour la diffamer avec les termes les plus horribles : terrorismes, antisémitisme, violence, etc. Tout en couvrant d’une façon historiquement malhonnête le massacre en Palestine.

Ce qu’il y a de troublant dans cette étude, c’est l’ordre des candidats. Les médias publics et privés ont quasiment réussi à imposer, dans l’ordre, les résultats des élections. Avec une telle couverture, Bardella ne pouvait qu’être premier. Un paillasson aurait eu le même résultat.

De la même manière, les médias avaient entièrement fabriqué le candidat Macron, vendu comme un produit neuf, en 2017. Ces mêmes médias ont désormais opté pour l’extrême droite. La France pourrit par ses élites politiques et médiatiques.

Si l’on veut espérer éviter un épisode ouvertement fasciste en France, il faut désormais concentrer nos forces sur la lutte contre les empires médiatiques, organiser un boycott de masse, une désintoxication de nos proches, et soutenir les médias indépendants, qui seuls, peuvent permettre de reprendre la maitrise du récit.

Faire un don à Contre Attaque pour financer nos articles en accès libre.

2 réflexions au sujet de « L’extrême droite élue par les médias »

  1. Pour la troisième fois macron va nous refaire le coup de “moi ou le fascisme”.
    Franchement, je m’interroge sur quoi faire…. Balayer macron quoi qu’il en coute, puis, plus tard, balayer l’extrème-droite ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *