Rentrée 2014 : une saison blanche et sèche


Pourquoi on resterait calmes ?


7 septembre à Calais, les néo-nazis peuvent vomir leur haine à l’abri des boucliers policiers alors que celles et ceux qui se battent pour un avenir débarrassé du racisme et des frontières sont “dispersé-e-s” par les forces de l’ordre.

Dans le même temps, le PS au pouvoir renforce ses politiques de harcèlement à l’encontre des migrant-e-s et ceux qui les soutiennent.

Merci aux compagnons antifascistes, seuls à s’opposer aux exactions racistes.

http://www.rtl.fr/…/calais-derapages-nazis-lors-d-un…

http://luttennord.wordpress.com/…/aujourdhui-a-calais…/


À Paris, des hooligans d’extrême droite agressent des supporters antifascistes en faisant des saluts nazis et en criant « hooligan SS ! ». 4 personnes sont hospitalisées, un drame est évité de justesse.

La police a s’empresse d’arrêter les agressés : 32 supporters antiracistes sont jetés en garde à vue pour 24h. Les agresseurs fascistes courent toujours.

Les médias mettent immédiatement dos à dos nazis et antiracistes.

http://collectifredstarbauer.wordpress.com/…/communiqu…/

http://www.rtl.fr/…/video-des-hooligans-du-paris-fc…


À Nantes, les fascistes se montrent de plus en plus et n’hésitent pas à frapper et à intimider en toute impunité, alors même que la police s’acharne sur les indésirables, les sans-papiers, ceux qui luttent.


Pourquoi on resterait calmes ?


Faire un don à Contre Attaque pour financer nos articles en accès libre.