Témoignage : les violences de la police à Nantes

” […] un truc que je voulais dire et que je trouvais important. Aujourd’hui, on a vu un groupe d’une dizaine de policiers de la bac isoler une personne d’environ 50 ans sur le parking du CHU de Nantes. Ils l’ont plaqué à terre, certains l’ont tapé. Puis ils ont vidés son sac et on écrasé tout ce qu’il y avait dedans : Tensiomètre, compresses, désinfectant.

Ils sont repartis en lui lâchant un “La prochaine fois qu’on te voit, on te butte !”, sans un contrôle d’identité, sans rien faire d’autre.

Ce mec est un bénévole bien connu sur Nantes (et même au-delà) pour être bénévole “secouriste” sur les manifestations.

Je n’ai rien contre les policiers, qui ont choisis leur métier. Par contre, ce genre de comportement digne de la stasi me répugne, me choque, me dégoûte au plus haut point. Ces flics étaient tout simplement répugnants.”

Faire un don à Contre Attaque pour financer nos articles en accès libre.