Lutte contre l’aéroport et son monde : vigilance et résistance


Résumé de la situation :


– Ce 18 juin, les recours environnementaux concernant le projet d’aéroport à Notre-Dame-des-Landes étaient étudiés au Tribunal Administratif de Nantes. Le rapporteur public a réclamé le rejet de tous les recours, insistant même sur les « raisons impératives d’intérêt public » du projet d’aéroport. Le jugement sera rendu le 17 juillet. Dans la grande majorité des cas, les juges suivent l’avis du rapporteur.

http://www.nantes.maville.com/actu/actudet_-notre-dame-des-landes-le-rapporteur-preconise-le-rejet-des-17-recours_loc-2786662_actu.Htm

– En parallèle, la cours de Cassation vient de valider l’expropriation de 33 habitants qui ont refusé de quitter la ZAD cette semaine.

http://www.ouest-france.fr/aeroport-notre-dame-des-landes-la-cour-de-cassation-valide-33-expropriations-3491810

– Et le quotidien Ouest France, très influent, publie des torchons encore plus outranciers que d’habitude appelant à expulser la ZAD le plus rapidement possible. S’agit-il de préparer le lectorat à une attaque ?

http://www.ouest-france.fr/commentaire-futur-aeroport-lheure-de-verite-3491742

– L’élue anti-aéroport Françoise Verchère met en garde l’État : « On a déjà prévenu la préfecture qu’elle aura la guerre dès cet été si l’État tente un passage en force. Mais je ne souhaite pas la guerre… »

http://www.nantes.maville.com/actu/actudet_-notre-dame-des-landes-les-reactions-a-la-demande-de-rejet-des-recours_loc-2786785_actu.Htm

Ces signaux inquiétants doivent nous maintenir en alerte. Pour rappel, les grévistes de la faim avaient obtenu un report des expulsions jusqu’à l’épuisement des recours. Cette échéance approche à grand pas. Il est donc difficile de prévoir ce qui peut se passer dans les jours, les semaines et mois à venir.

Une chose est sure, le Parti Socialiste a continuellement montré son extrême dangerosité et ses capacité de nuisances. Il a déjà mutilé, tué, emprisonné les opposants à ses projets sans qu’il n’y ait de réelle réaction d’ampleur. Les autocrates qui nous gouvernement peuvent être tentés par une attaque de la ZAD à moyen terme. Toute la question est de savoir s’ils vont préférer les accords électoraux pour les élections à venir ou le passage en force pour satisfaire les partisans du projet.

https://nantes.indymedia.org/articles/31682

Restons vigilant-e-s et solidaires.


[L’audience de cette page ayant drastiquement baissé depuis deux semaines, visiblement bridée par les gestionnaires de Facebook, on reposte cet article. Pour faire vivre la page, partagez ses publications]

Faire un don à Contre Attaque pour financer nos articles en accès libre.