L’attentat raciste perpétré contre un squat de migrants, à Nantes, a fait réagir


Plusieurs centaines de personnes se sont réunies dès hier soir, sur la Place Royale, contre le racisme


Pendant près d’une heure, des prises de paroles se sont succédées. Après les collectifs de soutiens aux migrant-e-s, qui ont vivement critiqué la politique du gouvernement français, les charognards de nombreux partis politiques affiliés aux élus nantais sont venus verser une larme de crocodile. Pourtant, ce sont bien eux qui organisent, depuis des années, la mise en danger des migrant-e-s en expulsant les squats, et en raflant les réfugiés.

Après ces interventions, la manifestation s’est mise en roue dans les rue de Nantes. Les représentants des partis politiques avaient déjà quitté les lieux. Une foule de plusieurs centaines de personnes à traversé le centre ville jusqu’à la préfecture. Dans le cortège, des jeunes, et des retraités, des associatifs, des révoltés … Et des slogans plus ou moins offensifs. Plusieurs fois, le défilé était salué ou applaudi par des passants ou des habitants.

Une envie palpable parcourait la foule : celle de ne pas se contenter d’un défilé, et de continuer samedi.

La Place Royale étant occupée par le marché de Noël, le départ de la prochaine manifestation se fera sur la Place du Bouffay.

Soyons nombreuses et nombreux, samedi à 15h, Place du Bouffay contre les agressions racistes, d’où qu’elles viennent !

Faire un don à Contre Attaque pour financer nos articles en accès libre.