Les vautours volent encore au-dessus de l’aéroport


Vous l’avez peut-être lu, suite aux attentats de Paris, la préfecture de Nantes explique que l’expulsion de la ZAD de Notre-Dame-des-Landes «n’est plus d’actualité».


Presse Océan de ce jour, 18 novembre (version papier), apporte quelques précisions supplémentaires :

  • Il semble que l’État avait bien programmé une expulsion cet hiver, juste près les élections. Un «spécialiste en matière de sécurité» explique dans le journal qu’il y avait «opportunité d’intervention en janvier voire dès la fin décembre». Cela montre que les partisans du projet étaient prêts à déployer plusieurs milliers de policiers en pleines fêtes de fin d’année pour évacuer la ZAD.
  • Le même expert explique froidement que «sauf miracle pour les partisans du projet, la fenêtre s’est refermée». Cependant, le sous préfet nommé spécialement pour expulser la ZAD, Stéphane de Ribou, affirme qu’il «continue à travailler de manière à être prêt le jour ou une décision d’intervention sera prise». Autrement dit, si le gouvernement décide d’affirmer sa force et sa fermeté – comme c’est la mode en ce moment – il peut tout à fait décider une intervention début 2016. Ou pas. Le déploiement antiterroriste massif sur tout le territoire rend compliquée cette option, mais l’État d’Urgence étendu – et les pouvoirs spéciaux donnés à la police – pourraient en revanche donner des marges de manœuvre à la police.
  • Les partisans du projet – Les Républicains et Des Ailes Pour l’Ouest – tels des charognards, continuent à réclamer l’expulsion immédiate de la zone, et justifient même une éventuelle intervention par le climat antiterroriste actuel… «Il y a un intérêt à expulser une zone de non droit, l’opinion comprendrait très bien cette action d’autant que les forces de l’ordre seront mobilisées sur le territoire», éructe par exemple Alain Mustière.

Vigilance donc.


Sources :

– Presse Océan, 18 novembre 2015

– “Notre-Dame-des-Landes? Pas une priorité aujourd’hui”, dit l’État www.presseocean.fr/actualite/aeroport-notre-dame-des-landes-pas-une-priorite-aujourdhui-dit-letat-17-11-2015-176163

Faire un don à Contre Attaque pour financer nos articles en accès libre.