L’urgence pour l’État : durcir la répression


On vous avait dit que la situation était grave. En fait on était largement en dessous de la réalité. Tour d’horizon :


Ceux qui luttent pour la planète, enfermés dehors

Des perquisitions et assignations à résidence – en dehors de tout cadre juridique – dans les milieux écologistes et proches de la ZAD :
http://delinquance.blog.lemonde.fr/2015/11/27/etat-durgence-perquisitions-et-assignations-dans-les-milieux-zadistes-et-alternatifs/

https://www.mediapart.fr/journal/france/271115/des-militants-du-climat-perquisitionnes-et-assignes-residence

Le PS suspend officiellement les Droits de l’Homme

La France annonce publiquement, internationalement, que les Droits de l’Homme sont suspendus :

http://www.europe1.fr/societe/cest-officiel-la-france-envisage-denfreindre-les-droits-de-lhomme-2626649

Supermarchés ouverts, université fermé

L’université Paris Diderot fermé (Paris 7) fermée par crainte d’actions en lien avec la COP 21.

http://www.leparisien.fr/paris-75/paris-75013/cop21-l-universite-paris-diderot-fermee-par-crainte-de-debordements-26-11-2015-5316067.php

Vers un État d’urgence permanent

Cazeneuve «n’exclut pas» de prolonger l’état d’urgence plus de 3 mois. Un fait unique en pays «démocratique» occidental.

http://www.metronews.fr/info/attentats-cazeneuve-n-exclut-pas-une-prolongation-de-l-etat-d-urgence/mokA!x3Jakh3SkNfb2/

ZAD

Et bien sur, le plateau de Saclay, à côte de Paris, militarisé pour empêcher le convoi de cyclistes et de tracteurs venus de la ZAD d’entrer en Ile de France :

http://essonneinfo.fr/91-essonne-info/85338/verrouillage-du-plateau-de-saclay-des-vendredi/


Le gouvernement Hollande a tout digéré depuis 2012 : il a assassiné un manifestant dans une relative indifférence, saccagé les droits sociaux dans le silence syndical, lancé des guerres dans le monde entier sans susciter de réelle opposition.

La COP 21 devait être le seul moment réel de mobilisation populaire et de conflit du quinquennat Hollande. Les attentats vont à nouveau permettre au gouvernement de surmonter tranquillement cet obstacle, en anéantissant toute résistance, en vertu de l’État d’Urgence.

La situation s’aggrave à une vitesse vertigineuse, et la gauche applique aujourd’hui le programme dont la droite extrême n’avait jamais osé rêvé.

Demain ne peut qu’être pire encore si nous n’entrons pas en conflit ouvert avec le pouvoir.

Faire un don à Contre Attaque pour financer nos articles en accès libre.