Nantes : appel aux blessé-­e­-s suite aux manifestations

De gauche à droite : un tir de balle en caoutchouc dans l’oreille, un coup de matraque sur la tête, un impact de balle en caoutchouc ou de grenade de désencerclement sur la jambe

Les dernières semaines à Nantes ont été mouvementées et ont amenées leurs lots de répression et de violences de la part de la police. Les coups de matraque, les tirs de Lanceurs de Balles de Défense (ou flashball) et de grenades ont causé de nombreuses blessures. Quelque soit le type, la gravité ou la visibilité de la blessure, l’important est de ne pas rester isolé, d’échanger et de s’organiser juridiquement si besoin.

Des éclats fichés dans la jambe à un impact de flashball en passant par des bleus ou des points de suture, aucune blessure de la police n’est banale.

N’hésitez pas à envoyer vos photos et témoignages au collectif nantais de l’assemblée des blessé­e­s 44.

Mail : assembleedesblesses44@gmail.com
Numéro de tel : 06 56 82 00 01

PS : l’anonymat demandé sera bien sur respecté

Faire un don à Contre Attaque pour financer nos articles en accès libre.