Le Pen n’est pas de notre monde

D’un côté, il y a ceux qui vivent le racisme. Ceux qui se font contrôler tous les jours par la police. Il y a ceux qui perdent un œil dans une manif. Qui subissent les brimades, les procès expéditifs. Ceux qui étaient dans la rue au printemps, ou plus récemment, après le viol de Théo.

De l’autre, il y a le parti de l’Ordre. Ceux qui soutiennent toujours, indéfectiblement, les forces de l’ordre.

Deux mondes.


15H, Commerce (croisée des trams), manifestation contre le FN et son monde.

Faire un don à Contre Attaque pour financer nos articles en accès libre.