Un an après : on n’oublie pas !


Il y a exactement 1 an, Adama Traoré mourait étouffé, dans l’enceinte de la gendarmerie de Beaumont-sur-Oise, le jour de son anniversaire de 24 ans.


En 1 an, ce drame est devenu une affaire d’État.

  • Magistrats, médias, politiciens, gendarmes et experts ont menti, encore et encore, pour étouffer l’affaire.
  • Des gendarmes sont allés patrouiller avec des fusils d’assaut à Beaumont-sur-Oise pour mater la colère provoquée par la mort d’Adama.
  • La famille Traoré a été perquisitionnée, calomniée, harcelée par la justice. Ses manifestations ont été interdites et réprimées. Des frères du défunt sont aujourd’hui encore en prison alors que les responsables du drame sont en liberté.
  • Un combat de longue haleine, mené avec acharnement, a permis d’empêcher le classement de l’affaire. Aujourd’hui, une expertise et des témoignages confirment qu’Adama a été asphyxié par le poids des gendarmes, puis laissé inanimé dans l’enceinte de la caserne.

Pas de justice pas de paix !

Faire un don à Contre Attaque pour financer nos articles en accès libre.