Chasse aux DRH à Paris : du feu et des bleus

Depuis des années, on entend rouspéter à propos de “la collusion entre le monde des affaires et le monde politique”. C’est désormais fini ! À présent, Macron place directement les grands patrons à la tête de ses ministères. À titre d’exemple, Muriel Pénicaud, multi-millionnaire, enrichie grâce aux plans de licenciements drastiques qu’elle a mené à Danone, est désormais ministre du travail chargée de sabrer les droits sociaux. En somme, les entrepreneurs n’influencent plus les lois : ils les écrivent directement.

C’est dans ce cadre que “l’évènement phare de la communauté RH”, une grande réunion des DRH les plus influents de France, était organisée ce matin au Bois de Boulogne, à Paris. On y retrouvait entre autres les DRH de Carrefour, McDonalds, Macif, FdJ, La Poste ou encore Air France. Coût d’entrée à cette petite fête très privée ? Pas moins d’un Smic la journée. Le clou du spectacle devait être assuré par Muriel Pénicaud elle-même, auto-proclamée : “DRH de l’entreprise France”. Tout un programme.

C’était sans compter sur quelques centaines de trublions qui ont dès ce matin gâché la fête en organisant “une chasse aux DRH” sur place. La réunion a dû se terrer au fond d’un bois de Boulogne entouré de policiers. Pendant ce temps, des voitures prenaient feu et la police dispersait les perturbateurs à coups de lacrymogènes, donnant au bois une allure de ZAD urbaine. La ministre du travail, quant à elle, décommandait son intervention en urgence.

La préfecture annonce 41 interpellations.


[Photos : Twitter et Lundi AM]

Faire un don à Contre Attaque pour financer nos articles en accès libre.