La Loire-Atlantique championne des pesticides toxiques !

Le 9 octobre, près de la ville d’Angers, des ouvriers agricoles qui cultivent de la mâche, une salade extrêmement consommée dans l’ouest de la France, sont pris de malaises. Comme «après une attaque au gaz lacrymogène». 61 personnes sont touchées. Trois jours plus tard, à seulement 13 kilomètres de là, cinq ouvriers agricoles et quatre pompiers sont incommodés par des émanations d’un produit utilisé dans les champs. À chaque fois, c’est un poison extrêmement toxique qui a provoqué les malaises : le métam-sodium. Un pesticide surpuissant et très dangereux. «Cette substance est plus nocive que le glyphosate, qui ne tue que les mauvaises herbes. Le but est de tuer toute vie dans le sol» explique un spécialiste qui ajoute : «tout ce qu’il rencontre succombe». Bon appétit !

Ce pesticide est utilisé massivement en Loire-Atlantique, pour faire pousser la salade locale : la mâche, très consommée à Nantes. Si aucun scandale n’a éclaté dans la région nantaise, c’est parce que les gros agriculteurs, poids lourds économiques, ont une influence énorme. C’est donc dans des parcelles situées près d’Angers, exploitées par des entreprises nantaises, que l’affaire était révélée cet automne.

Pourtant, la dangerosité de ce poison est connue. En octobre 2010, un agriculteur avait répandu du métam-sodium dans sa parcelle, en Bretagne. Il avait plu peu après et le pesticide s’était répandu dans la rivière d’à côté. «C’est d’une efficacité redoutable. J’ai perdu 140 tonnes de truites en quinze minutes, soit 850.000 euros de dégâts» déclarait un pisciculteur touché par le métam-sodium. Celui-ci décrit ainsi la substance qui a anéanti ses poissons : «s’il y a bien un produit qui ne respecte rien, c’est celui-ci. Normalement, quand vous utilisez un pesticide, vous visez une cible particulière. Là, c’est la kalachnikov, vous détruisez la biologie d’un sol». En 2013, autre affaire comparable : six personnes avaient été intoxiquées juste à côté de Nantes. Sans réaction, ni de la part des médias, ni des pouvoirs publics.

Le pays nantais est donc le champion de France de ce pesticide hyper-puissant, plus dangereux que le glyphosate, qui tue tout sur son passage. On parle de plus de 500 tonnes par an, qui se retrouvent essentiellement dans l’alimentation des habitant-es de Loire-Atlantique. Le magazine Cash Investigation, dans son reportage sur les pesticides, avait déjà révélé en 2016 que notre département était l’un des plus pollué de France, avec la Gironde. Une des causes possibles : ce sont toutes deux des zones viticoles, et le muscadet nantais est arrosé massivement de produits toxiques. Les cartes de France des départements les plus touchés sont éloquentes : la Loire-Atlantique est toujours en noir, loin devant les autres territoires.

Notre département est hautement empoisonné par l’agriculture industrielle, avec des terres dévastées par les pesticides. Une destruction beaucoup plus grave – et meurtrière pour l’humain et son environnement – que les vitrines de banques brisées lors des manifestations, qui suscitent pourtant des avalanches de réactions médiatiques. On notera que l’actuel Ministre de l’écologie, l’infâme député vert François de Rugy, a justement fait carrière à Nantes ! Et qu’il a passé plus de temps à critiquer les luttes sociales et écologistes qu’à s’inquiéter de la santé de ses administré-es, menacé-es par l’utilisation hors norme de pesticides dans son département.

Cette utilisation destructrice des sols par l’agriculture intensive menace aussi les terres de Notre-Dame-des-Landes. Plutôt préservées ces dernières décennies, laissées en jachère pour cause de lutte contre l’aéroport, les terres aujourd’hui libérées de la menace du béton pourraient être redonnées aux gros exploitants agricoles, qui viendraient dévaster des champs jusqu’ici plutôt épargnés. Sur la ZAD, le combat continue.


Sources :

https://www.francetvinfo.fr/monde/environnement/pesticides/enquete-cash-investigation-quels-pesticides-dangereux-sont-utilises-pres-de-chez-vous_1294797.html

https://www.francetvinfo.fr/economie/emploi/metiers/agriculture/enquete-franceinfo-un-poison-une-kalachnikov-inquietudes-autour-du-metam-sodium-le-pesticide-qui-a-intoxique-70-personnes-dans-le-maine-et-loire_2990059.html

Faire un don à Contre Attaque pour financer nos articles en accès libre.