Lisez Nantes Révoltée : 5 numéros disponibles !


0% subventions, 100% subversion


Depuis un an, Nantes Révoltée sort de facebook. La diffusion d’une revue permet de s’échapper des flux numériques instantanés et vite oubliés, pour proposer un contenu plus élaboré, plus complet, plus drôle, plus exigeant.

Le premier numéro, sorti à l’automne 2017, est un retour sur la révolte contre la Loi Travail. Le second s’attaque à la métropole, à la gentrification, et propose de disséquer le régime instauré par Macron. Le troisième numéro, sorti juste après l’abandon de l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes, est dédié à cette lutte hors norme. La revue du printemps 2018 propose un dossier sur la Commune de Nantes en mai 68, mais aussi des brûlots sur notre période agitée. Le dernier numéro, qui vient de paraître, revient sur les quartiers en révolte contre les violences policières, les luttes des exilés, les conflits en cours et les possibles dans cette période d’effondrement.

Acheter et diffuser notre revue, c’est soutenir un média local et autonome, qui parle depuis les luttes en cours. C’est aussi lutter contre l’hégémonie des discours racistes, sécuritaires et réactionnaires. Pour 2 euros, 48 pages en couleurs d’enquêtes, d’analyses, de gags, de tags, de conseils de lecture, de jeux…


Points de vente :

  • À Nantes : Librairie café Les bien-aimés, Librairie HAB Galerie, Librairie Vent d’Ouest au lieu unique Librairie Vent d’Ouest, Librairie Coiffard, Librairie Durance, Librairie Les Nuits Blanches
    Pioche – Bar de Jeux Coopératifs, Café de la Ribine, Le Broceliande, Le Baroudeur, Le Sauvage, Bar Le Masque, CafK, L’art scène, Le live bar, Le Café Du Cinéma. Nantes, Hopopop Café, Le 13 et 3, La Grande Barge, Bar Chauffe Marcel, Le Chat Noir – Bistrot des Arts à Nantes, Café Landru, Le Y.O.U, Café la Perle
  • A Toulouse : Terra Nova
  • A Brest : Nadoz-Vor
  • A Lyon : Librairie Terre Des Livres, Librairie La Gryffe
  • A Paris : La Brèche, Librairie Publico
  • A Angers : Les Nuits Bleues

Pour commander à distance : nantesrevoltee.lejournal@riseup.net

Faire un don à Contre Attaque pour financer nos articles en accès libre.