Le regard de réfugiés Syriens révolutionnaires sur le mouvement de révolte en cours en France


Un article de Lundi Matin à lire et faire lire


“Les peuples veulent la chute des régimes

Échos syriens dans le surgissement des Gilets Jaunes

Nous, qui avons connu la révolution syrienne, sur place et en exil, nous sommes réjouies d’assister au soulèvement du peuple français. Nous sommes, par contre, interpellés par les “mesures de sécurité” et de “maintien de l’ordre” exercés contre les Gilets Jaunes dans ce pays dit des “droits de l’homme.

[…]

La scène de rafle à Mantes-La-Jolie nous a donné des frissons. À nous syriens, ça nous rappelle les élèves à Daraa, en 2011, qui à cause de tags (“ton tour arrive docteur” et “liberté”) sur les murs de leur école ont été interpellés, et pour certains, ont eu les ongles arrachés. Les deux scènes, bien que différentes par l’ampleur de la violence, attestent de la même aptitude des gouvernements contestés à humilier celles et ceux qui le déstabilisent.

[…]

La volonté de destitution n’est ni morcelable ni restreinte à l’échelle nationale : on ne peut pas être pour la révolution en Syrie tout en se rangeant du côté de Macron. Le combattre, lui et son monde, est pour nous un pas pour en terminer avec Assad et son enfer.

Des révolutionnaires syriens et syriennes en exil.”

Faire un don à Contre Attaque pour financer nos articles en accès libre.