Grenade et arme à feu : la vidéo complète


Puisque le pouvoir cherche à créer un storytelling autour de ces voltigeurs “agressés”, il est important de voir et faire voir la vidéo complète des faits


Ces policiers à moto avaient tiré des grenades en rafale sur une foule tranquille. Ils cherchaient la confrontation. Une personne témoin des faits raconte même que le cortège “descendait l’avenue, repoussé par un cordon de CRS, sans avoir remarqué ces policiers à moto sur le côté”.

L’extrait qui circule partout “oublie” volontairement le début de la vidéo. Celui où ces policiers envoient dans la foule des grenades potentiellement létales, alors qu’ils n’étaient en aucun cas menacés. C’est un cas de manipulation caractérisée et délibérée.

Autre élément important que personne ne relève : le fait de braquer des manifestants avec une arme à feu. Les Flash-Balls et autres grenades étaient sensés empêcher l’usage des armes “létales”. En réalité, ils sont systématiquement utilisés pour attaquer une foule. Et le fait de sortir un pistolet face à des civils n’est plus exceptionnel. 

C’est le principe de la militarisation du maintien de l’ordre : des armes de plus en plus dangereuses, utilisées de plus en plus massivement.

Faire un don à Contre Attaque pour financer nos articles en accès libre.