Nantes : le projet inutile de deuxième stade abandonné


Nantes : 2 – Béton : 0


Les élus nantais ont la folie des grandeurs. Pendant des années, ils ont cherché à imposer un projet pharaonique de nouvel aéroport dans le bocage humide du nord de la ville. Un projet inutile, annulé, après des combats acharnés, des dizaines de milliers de manifestants et des actions aussi ingénieuses que déterminées.

Pour relancer le «dynamisme» économique, les élus ont aussitôt annoncé leur volonté de faire construire un deuxième stade. Projet tout aussi inutile, puisque Nantes dispose déjà d’un grand stade historique : la Beaujoire. En réalité, ce projet entièrement privé comprenait aussi la construction d’une immense zone commerciale et résidentielle avec un gratte ciel. Un programme immobilier qui n’a pas cessé de s’effriter face aux contestations qui pleuvaient de toute part. Il vient d’être abandonné !

Deux projets inutiles mis en échec en deux ans à Nantes. Et si le foot redevenait un sport populaire, libéré des enjeux marchands ? Et si ces sommes immenses dépensées pour le béton était redistribué à toutes et tous, selon les besoins réels ?

«La Métropole nantaise s’apprête à sonner la fin du projet de construction d’un nouveau stade privé. Une décision radicale qui coïncide avec les soupçons de fraude fiscale de Waldemar Kita, le président du FC Nantes.»


Un article à lire ici

Financez Contre Attaque
Tous nos articles sont en accès libre. Pour que Contre Attaque perdure et continue d'exister, votre soutien est vital. 
Faire un don