Bloquons les usines d’armes qui nous mutilent !


Toutes et tous à Précigné, dans la Sarthe, du vendredi 29 au 31 mars


Une femme de 80 ans tuée par une grenade. Une autre de 71 ans très gravement blessée à la tête par une charge de la police. 5 mains arrachées. 22 manifestants éborgnés. Des centaines de personnes mutilées par des tirs au visage. Des milliers de blessés.

C’est le bilan de la guerre menée par le gouvernement Macron contre son propre peuple, depuis 4 mois.

Derrière ces vies brisées, il y a une logistique, des infrastructures, des profits : des entreprises fabriquent les armes qui tuent, mutilent, blessent. Elles gagnent de l’argent sur la souffrance.

Parmi ces entreprises, il y a l’usine d’Alsetex, qui se trouve à Précigné, dans la Sarthe. Alsetex fabrique les balles en caoutchouc qui crèvent des yeux, les grenades explosives qui arrachent des membres, les grenades de désencerclement qui criblent les corps.

Les blessés par ces armes, et leurs proches, réunis dans plusieurs collectifs, appellent à manifester devant cette usine le week-end prochain.

C’est l’occasion de rendre visible ce qui ne l’est pas : une industrie de mort.

C’est aussi l’occasion de donner la parole à ceux qu’on entend pas : les blessés et leurs proches.

C’est enfin la possibilité d’entraver le bon fonctionnement de la répression.

Alors du 29 au 31 mars, rendez-vous à Précigné !


Détails et modalités expliqués dans cet évènement :

https://www.facebook.com/events/2022289178071017/

Financez Contre Attaque
Tous nos articles sont en accès libre. Pour que Contre Attaque perdure et continue d'exister, votre soutien est vital. 
Faire un don