Paris : la police gaze à bout portant des écologistes assis par terre


Une mobilisation organisée hier. Vendredi 19 avril, plus de 2000 écologistes se réunissent sur le parvis de la Défense, à Paris. Derrière des bannières contre la «République des pollueurs», les manifestants protestent pacifiquement contre le gouvernement, qui soutient et protège les multinationales qui ravagent la planète.


Ces actions sont fondamentalement non-violentes. Des sit-in devant le siège de Total, de la Société Générale et autres entreprises, sont organisées. Bonne humeur, chants et slogans.

La police débarque, cagoulée, armée.

Des manifestants, assis par terre, sont molestés et gazés à bout portant.

Cette action prouve une fois de plus que c’est bien l’État qui définit le niveau de violence. En gazant des manifestants passifs, assis par terre, c’est l’État qui décide de réprimer.

Dans les quartiers comme dans les manifestations, c’est toujours la police qui détermine le niveau de violence, jamais les opprimés et ceux qui luttent.

Financez Contre Attaque
Tous nos articles sont en accès libre. Pour que Contre Attaque perdure et continue d'exister, votre soutien est vital. 
Faire un don