Un concert néo-nazi avait bien eu lieu en avril, à côté de Rennes


Bienvenue en France : ce pays où des paroles de rap ou une banque abîmée lors d’une manifestation choquent plus que les nostalgiques d’Hitler.


Le journal Le Télégramme révélait il y a deux jours qu’un concert néo-nazi avait bien eu lieu en avril, à côté de Rennes. Des nostalgiques du troisième Reich s’étaient réunis pour y commémorer l’anniversaire d’Adolf Hitler. Au même moment, une soirée similaire avait été organisée dans un village de l’Est de la France.

Ces événements ouvertement nazis ont-ils créé la polémique ? Ont-ils été condamnés par la classe politique ? Les organisateurs de ces soirées ont ils été réellement inquiétés ? Non.

Chaque semaine, des rassemblements de Gilets Jaunes sont interdits. Des militants sont arrêtés, perquisitionnés, gardés à vue. Des manifestants prennent de la prison ferme.

La vérité, c’est qu’aujourd’hui, les militants de l’extrême droite la plus radicale sont plus tranquilles que les personnes qui se battent pour la justice ou la dignité, dans les rues et dans les quartiers populaires.

Financez Contre Attaque
Tous nos articles sont en accès libre. Pour que Contre Attaque perdure et continue d'exister, votre soutien est vital. 
Faire un don