LA JEUNESSE SELON MACRON

À gauche, les jeunes du SNU. A droite, la jeunesse qui lutte pour le climat.

Ces derniers jours, les médias ont diffusé deux images marquantes.

• A gauche, les jeunes du Service National Universel. En uniforme, obéissants, en rang, prêts à obéir aux pires ordres. Ils sont volontaires pour expérimenter le nouveau service de Macron. Les adolescents seront obligés de subir plusieurs semaines de bourrages de crânes, d’exercices absurdes encadrés par des militaires, et de chants patriotiques plusieurs fois par jour.

Pour cette jeunesse, Macron débloque au moins 1,5 milliards d’euros par an.

• A droite, la jeunesse qui lutte pour le climat. Celle qui prend au sérieux la question du territoire, de l’avenir, de la vie. Celle qui voit l’écosystème dévasté par le capitalisme, et qui veut sauver ce qui peut l’être, malgré les mensonges et le cynisme des puissants.

Contre cette jeunesse, qui organise de simples sit-in samedi à Paris, Macron envoie ses chiens vider des gazeuses, frapper, et arrêter.

Ces deux images sont des illustrations du Régime. Un Régime qui frappe toutes celles et ceux qui s’opposent, qui contestent, qui luttent et qui s’organisent. Un régime tellement violent qu’il attaque et qu’il noie des jeunes qui font simplement la fête.

Macron veut une jeunesse résignée et au pas, servile et sans esprit critique.