Le régime de la violence et du mensonge


Il y a deux ans seulement, en 2017, juste avant son élection, le candidat Macron annonçait à la télévision sa «tolérance zéro» vis à vis des violences policières :


«Pour expliquer les violences policières, il n’y a aucun bon argument. […] Dès qu’il y a une bavure, il doit y avoir une réponse et une sanction. […] C’est pas possible quand il y a une violence policière qu’il n’y ait pas de sanctions dans la hiérarchie policière.»

Deux ans plus tard, le même Macron met en œuvre la plus grande vague de violences d’État depuis la guerre d’Algérie. Des milliers de blessés, des dizaines de mutilés, une morte et un disparu. Le même Macron couvre les policiers auteurs de violence et leur hiérarchie sans aucun complexe. Pire, les policiers les plus violents sont récompensés par des médailles !

Avec Macron, le double discours et l’inversion des valeurs ont atteint un niveau qui donne le vertige. C’est le régime de la violence et du mensonge.

Financez Contre Attaque
Tous nos articles sont en accès libre. Pour que Contre Attaque perdure et continue d'exister, votre soutien est vital. 
Faire un don