17 Octobre 1961 – Un massacre d’État il y a 58 ans


Le soir du 17 octobre 1961, 20.000 personnes manifestent à Paris pour la paix en Algérie et contre le couvre-feu pour les Nord-Africains.


Dessin : Octobre noir, Didier Daeninckx, Mako

La police, commandée par le préfet Maurice Papon, charge les cortèges.

Plusieurs centaines de manifestants algériens sont tabassés et noyés dans la Seine. Des milliers d’autres sont arrêtés et expulsés.

Il s’agit de la répression d’État la plus violente jamais provoquée contre une manifestation pacifique dans l’histoire contemporaine de l’Europe.

C’est aussi le plus grand massacre en plein Paris depuis la semaine sanglante, à la fin de la Commune, en 1871.

Un crime aujourd’hui encore largement passé sous silence.

58 ans plus tard , la police continue de frapper en priorité les fils et filles de colonisés.

La répression d’abord réservée aux habitants et habitantes des quartiers s’est généralisée.

Et le racisme et l’islamophobie colonisent les médias et les discours politiques.

Faire un don à Contre Attaque pour financer nos articles en accès libre.