La propagande par le fait


Une stratégie d’action politique


«Les bourgeois nous tuent par la faim ; volons, tuons, dynamitons, tous les moyens sont bons pour nous débarrasser de cette pourriture».

Michel Zévaco, cité par Alexandre Bérard, Les Mystiques de l’anarchie : documents d’études sociales sur l’anarchie, A.-H. Storck, Lyon, 1897


«La terreur face à la terreur»


La terreur des États :

  • En 1871, la Semaine sanglante met fin à la Commune de Paris. Le massacre de 30.000 Parisiens par Adolphe Thiers, avec l’approbation quasi unanime des classes moyennes, marque un tournant moral dans l’histoire ouvrière européenne.
  • Les exécutions de masse continuaient en Russie
  • Massacres de prisonniers constatés à Cadix en 1873
  • Liquidation violente par l’armée des vagues de grèves de 1877 aux États-Unis
  • Erreurs judiciaires condamnant à mort des innocents comme à Chicago en 1886

De nombreux révolutionnaires finirent par se convaincre que la terreur devait être combattue par la terreur.

  • Le 5 avril 1877, début de l’insurrection dans le Bénévent italien organisée par une trentaine d’anarchistes dont Errico Malatesta et Carlo Cafiero.
  • Le 9 juin 1877, conférence animée à Genève par Andrea Costa sur la «propagande par le fait».
  • Le 11 mai 1878, tentative d’assassinat de l’empereur Allemand Guillaume1er par Max Hödel.
  • Le 5 juin 1878, tentative d’assassinat de l’empereur Allemand Guillaume 1er par Karl Nobiling
  • Le 25 octobre 1878, tentative d’assassinat du roi Alphonse XII d’Espagne par Joan Oliva Moncasi.
  • Le 17 novembre 1878, tentative d’assassinat du roi Humbert 1er par Giovanni Passannante.

1880 : Début de «l’âge d’or» de la lutte anarchiste (1880-1914).

  • Le 13 mars 1881, assassinat de l’empereur Alexandre II de Russie par Narodnaïa Volia.
  • 1881 : Congrès international anarchiste de Londres. Adoption de la «propagande par le fait».
  • Le 28 septembre 1883, attentat contre Guillaume 1er d’Allemagne organisé par August Reinsdorf, Küchler et Rupsch.
  • Le 17 octobre 1886, arrestation de Clément Duval, anarchiste illégaliste partisan de la reprise individuelle.
  • Le 1er mai 1891, fusillade de Fourmies. La troupe tire sur des grévistes pacifiques (9 morts et 35 blessés).
  • Le 11 mars 1892, attentat contre la demeure du conseiller Benoit, président des assises lors de l’affaire de Clichy, organisé par Ravachol.
  • Le 15 mars 1892, attentat à la caserne Lobau par Théodule Meunier.
  • Le 27 mars 1892, attentat contre l’immeuble de l’avocat général Bulot, chargé du ministère public, organisé par Ravachol.
  • Le 25 avril 1892, attentat au restaurant Véry par Théodule Meunier.
  • Le 23 juillet 1892, tentative d’assassinat de Henry Clay Frick par Alexandre Berkman pour venger les ouvriers décédés lors de la grève de Homestead.
  • Le 8 novembre 1892, attentat au commissariat de la rue des Bons-Enfants. Émile Henry sera reconnu comme l’auteur des faits.
  • Le 13 novembre 1893, Léon-Jules Léauthier tue par hasard Đorđević, le ministre de Serbie, d’un coup de tranchet avenue de l’Opéra dans la volonté de «crever un bourgeois».
  • Le 9 décembre 1893, attentat contre la Chambre des députés organisé par Auguste Vaillant.
  • Le 12 février 1894, attentat contre le café Terminus organisé par Émile Henry.
  • Le 24 juin 1894, assassinat du président de la République française Marie François Sadi Carnot par Sante Geronimo Caserio.
  • Le 15 août 1894, exécution de Sante Geronimo Caserio.
  • Le 22 avril 1897, tentative d’assassinat du roi d’Italie Humbert 1er par Pietro Acciarito.
  • Le 8 août 1897, assassinat du président du Ministère-Régence, Antonio Cánovas del Castillo, responsable de la torture et de l’exécution des anarchistes à Montjuïc (Barcelone) par Michele Angiolillo.
  • Le 10 septembre 1898, assassinat de Élisabeth de Wittelsbach, impératrice d’Autriche, par Luigi Lucheni.
  • Le 29 juillet 1900, assassinat du roi d’Italie Humbert 1er par Gaetano Bresci.
  • Le 6 septembre 1901, assassinat du président des États-Unis William McKinley par Leon Czolgosz.
  • Le 15 novembre 1902, tentative d’assassinat du roi Léopold II par Gennaro Rubino.
  • Le 19 février 1919, tentative d’assassinat de Georges Clemenceau par Émile Cottin.
  • Le 5 mai 1920, arrestation de Nicola Sacco et Bartolomeo Vanzetti.
  • Le 16 septembre 1920, attentat à New York organisé par Mario Buda.
  • Le 22 janvier 1923, assassinat de Marius Plateau, un des membres fondateurs de l’Action Française par Germaine Berton.
  • Le 20 février 1924, assassinat à Paris de Nicola Bonservizi, responsable local du journal fasciste le fascio (faisceau), par Ernesto Bonomini.
  • Le 31 octobre 1926, tentative d’assassinat de Benito Mussolini par Anteo Zamboni.
  • Dans la nuit du 22 au 23 août 1927, exécution de Nicola Sacco et Bartolomeo Vanzetti.
  • 1929 : Le militant anarchiste Kurt Gustav Wilckens lance une bombe qui tue le colonel Varela, responsable des massacres de la Patagonie rebelle (1 500 morts) en Argentine.
  • Le 20 décembre 1973, l’amiral Luis Carrero Blanco, n°2 du régime franquiste, est tué dans un attentat à la bombe de l’ETA.

De nos jours ,  les actions du Black Bloc dans les différentes manifestations s’inscrit également dans cette tactique de lutte .


La terreur face à la terreur des États qui répriment des peuples à l’agonie


Faire un don à Contre Attaque pour financer nos articles en accès libre.