Deux poids, deux mesures !


Mercredi 15 janvier, un policier a ramassé un pétard jeté par un gréviste au Havre. L’agent est blessé à la main. Un acte “criminel” selon un syndicat policier, et “inqualifiable” selon le ministre de l’Intérieur.


Il y a quelques mois pourtant, le syndicaliste policier Yves Lefebvre déclarait à propos d’un Gilet Jaune ayant eu la main arrachée par une grenade : “c’est très cru mais c’est bien fait pour sa gueule”.

France Bleu Seine-Maritime recueille les propos d’une présidente de la CCI, Léa Lassarat, “sous le choc” selon le média ! Rien de moins, les chaumières vont pleurer.


L’envoi illimité de grenades explosives sur la population n’a jamais été condamné, alors que les enquêteurs sont à pied d’œuvre dans l’affaire du pétard du Havre. Double standard.


Financez Contre Attaque
Tous nos articles sont en accès libre. Pour que Contre Attaque perdure et continue d'exister, votre soutien est vital. 
Faire un don