Les préfets ciblent les bars considérés comme militants

Le Chat noir à Nantes : subit une fermeture administrative décidée par la préfecture

Le Papier Timbré à Rennes : subit une fermeture administrative décidée par la préfecture

Le Saint Sauveur à Paris : subit fermeture administrative décidée par la préfecture

C’est vraiment curieux cette épidémie de sanctions arbitraires qui tombent sur les bars considérés comme «militants» par la police politique.

D’autant plus curieux que les nombreux locaux, parfaitement identifiés, qui servent de base arrière à la mouvance néo-nazie violente ne sont absolument pas inquiétés.

Financez Contre Attaque
Tous nos articles sont en accès libre. Pour que Contre Attaque perdure et continue d'exister, votre soutien est vital. 
Faire un don