Manifestation aux flambeaux : lueurs de révolte dans la nuit


Manif belle et tranquille à Nantes. Provocation policière. Charge et gaz


2000 personnes dans les rues de Nantes ce soir pour la marche nocturne aux flambeaux contre la casse des retraites et le gouvernement.

Jeunesse en tête, camions syndicaux, cortège familial et mélangé. Bonne ambiance. Des centaines de flammes éclairant les rues, des feux d’artifice, des slogans : une manifestation puissante sur le plan esthétique.

La BAC a tenté de terroriser les manifestants en balayant la foule avec des LBD dotés d’un laser vert à hauteur de tête, avant de s’enfuir. Alors que la marche avait été plutôt sage, après un détour improvisé par la mairie, les CRS ont décidé de provoquer l’ensemble du cortège en le bloquant au niveau de la rue de Strasbourg.

Huées, charge et pic de tension. Un manifestant tombé est tabassé au sol sans raison, puis récupéré après des échanges au corps à corps. Les matraqueurs ont du rebrousser chemin dans un nuage de gaz lacrymogène. Malgré cet épilogue, cette deuxième marche nocturne à Nantes a été tranquille et joyeuse tant que la police ne se montrait pas.


Rien n’est fini, tout commence : à demain pour la grève générale et la grosse manif


Financez Contre Attaque
Tous nos articles sont en accès libre. Pour que Contre Attaque perdure et continue d'exister, votre soutien est vital. 
Faire un don