SACRIFIÉS PAR LES LOGIQUES COMPTABLES

Le Canard Enchaîné paru ce mercredi confirme ce qui était redouté dès le début de l’épidémie de Coronavirus : le gouvernement a sacrifié les personnes fragiles sur l’autel des logiques comptables.

Une circulaire parue le 19 mars recommandait de ne pas prendre en réanimation « les personnes les plus fragiles ». Résultat : une application systématique des ordres. La plupart des personnes âgées n’ont pas été soignées. Y compris dans les départements où les hôpitaux n’étaient pas saturés.

Le confinement a fait des victimes : appliqué avec « brutalité » dans les Ehpad, le confinement a entraîné l’isolement de personnes âgées vulnérables. Certaines sont mortes de soif. En particulier dans les établissements privés.

Un scandale de plus à mettre sur le compte de la gestion calamiteuse et mortifère du gouvernement.