« AUJOURD’HUI C’EST MON FILS, DEMAIN CA PEUT ÊTRE LE VOTRE »


Une maman lance un appel à témoignage


Le 23 avril à Genneviliers (92), des policiers frappent violemment le jeune Demba à terre lors d’une interpellation pour “non respect du confinement”.

Placé en Garde à vue, les policiers lui reprochent d’avoir été violent avec eux et de s’être rebellé. Demba passe donc en comparution immédiate le lendemain matin, et il est libéré sous contrôle judiciaire avec interdiction d’aller dans le département du 92. L’enquête se poursuit.

Le passage à tabac dont-il a été victime ce soir là à Gennevilliers lui a coûté :

– Un tympan perforé
– 10 jours ITT
– Des séquelles psychologiques
– Des poursuites

L’interdiction de territoire pose un gros problème à Demba car il vit chez sa mère et il y étudie à Nanterre. Sa famille compte d’ores et déjà faire appel de cette décision de justice et porter plainte contre les policiers.

La maman de Demba, vous envoie ce message et cet appel à témoin, pour que toute la lumière soit faite : « Nous ne sommes pas des citoyens de seconde zone, nous ne pouvons plus accepter ces violences. Aujourd’hui c’est mon fils, demain ce sera peut être le votre »